AFD45

FAMILLES DREPANOCYTAIRES
DU LOIRET

Cette association a pour but de permettre aux familles drépanocytaires d'échanger leurs expériences, de les aider et de les soutenir face à cette maladie.

Interview sur la drépanocytose avec le docteur Niang et Hawa War

Nous vous invitons à écouter le témoinagne de Hawa War et les explications sur la drépanocytose de Docteur Niang. Vous trouverez cette interview sur le site du radio Campus Orléans au lien ci-après. Radio Campus Orléans

événements

Premier Forum des associations à Saran


Nous sommes partie représenter l’association au forum des associations de la ville de Saran, après une invitation de celle-ci. Cette journée à permis de faire connaitre cette maladie à plus de monde. De plus nous avons pu rencontrer des drépanocytaires qui nous ont partagés leurs témoignages.


Témoinage d'un drépanocytaire qui a subis énormément de complications

Vivre avec la drépanocytose


Mon histoire en image


1 / 13
Ma première hospitalisation
2 / 13
Ma première hospitalisation
3 / 13
Le platre sur mes deux jambes
4 / 13
Le platre sur mes deux jambes
5 / 13
Le platre sur mes deux jambes
6 / 13
Le platre sur mes deux jambes
7 / 13
Au centre de réeducation
8 / 13
Au centre de réeducation
9 / 13
Au centre de réeducation
10 / 13
Au centre de réeducation
11 / 13
Au centre de réeducation
12 / 13
Au centre de réeducation
13 / 13
Dragon Ball pour toujours

Témoinage d'une mère d'un enfant drépanocytaire

Enfant malade vs Enfant en bonne santé

Voici la différence entre un enfant drépanocytaire pendant une crise et la vie normal.


Mère d’enfants drépanocytaires, je témoigne, avec les photos à l'appuie, qu'avec une bonne hygiène de vie on peut vivre normalement et espacer les crises drépanocytaires. Il est très difficile, pour les parents, de voir leurs enfants souffrir sans pouvoir rien y faire. Certaines crises peuvent mettre le malade en danger, la preuve ici, mon fils après une crise vaso-occlusive a dû être conduit en en réanimation pendant 5 jours car il avait développé un syndrome thoracique aigue.